Le Contexte historique

5 dates en hommage

  1. 1895 : Les Frères Lumière, industriels lyonnais, inventent à Lyon le cinématographe.
  2. 1914 : Archibald Low invente à Londres le premier appareil de "télévision".
  3. 1936 : A. Turing met au point le premier modèle mathématique de l'ordinateur programmable.
  4. 1963 : Nam June Paik et Wolf Vostell réalisent les premières distorsions électroniques et télévisuelles de l'image dans une oeuvre d'art.
  5. 1995 : 3ème Biennale d'art contemporain de Lyon : oeuvres vidéo, informatique, réalité virtuelle et cinéma.

Alors que Paik voyait le médium vidéo comme une technique à exploiter, le champ d’une possible révolution artistique du type de celle initiée par Cage en musique avec ses pianos préparés, Vostell, quant à lui, appréhendait la télévision comme l’instrument d’un rituel social coercitif.

C’est de ces postulats complémentaires et opposés que se manifestèrent les pratiques artistiques, qui de 63 à la fin de la décennie 70, marquèrent de manière indélébile la création contemporaine. Les principales étapes de cette période pionnière seront retracées avec des oeuvres de Nam June Paik , Wolf Vostell, Bruce Nauman, Vito Acconci , Peter Campus , Dan Graham , Dennis Oppenheim , Steina et Woody Vasulka , Piotr Kowalski , Bill Viola et Marina Abramovic & Ulay.


L'exposition fait une très large place à la création contemporaine internationale - soixante-quatre artistes - et proposera à titre d'introduction une sélection condensée d'artistes de la première génération qui réalisent les premières expériences sur le support télévisuel.Cette exergue prendra comme point de départ l'année 1963.

C’est en mars 1963 que Nam June Paik dans l'exposition "of Music/Electronic Television" à la galerie Parnass de Wuppertal, présenta pour la première fois dans l’ histoire des arts visuels une oeuvre d'art dont le matériau était l'image électronique : treize téléviseurs préparés selon treize modalités différentes.
Il s’agissait pour Paik d’une tentative de créer une nouvelle peinture abstraite et en mouvement en recourant à des procédés électroniques. Cette oeuvre ouvrit de façon manifeste le champ de l’art à l’image électronique.

En mai 1963, Wolf Vostell exposait à la galerie Smolin de New York l’environnement intitulé "6 TV Dé-coll/ages". Cette oeuvre, dans laquelle six téléviseurs présentaient chacun une forme d’anomalie étendait le médium à des visées directement sociologiques. Depuis 1958, il avait fait de la télévision un symbole à subvertir.


LogoMinistère de la culture Biennale d'art contemporaine de Lyon 95Logo

Date de dernière modification : 1996-01-25